-20% sur la collection 2018 avec le code BRADERIE19 Braderie de Septembre : -20% sur la collection 2018 avec le code BRADERIE19

Blog

Le Fique : une fibre 100% naturelle et biodégrable !

Le Fique : une fibre 100% naturelle et biodégrable !

Le Fique et son processus de transformation 

 J'ai découvert cette fibre lors de mon tout premier voyage en achetant mes toutes premières chaussures. A ce moment-là je ne connaissais pas tous les bienfaits de cette fibre...

Le fique est la fibre naturelle dans les feuilles de la plante fique, un cactus originaire des régions andines de Colombie. On peut trouver le Fique dans la région andine de Colombie et du Vénézuela.

Grande plante à tige dressée, ses feuilles sont longues, étroites, charnues, pointues, rainurées et vertes. Il fleurit une fois et sa fleur est blanche verdâtre. La fibre transparente, dure, longue et résistante possède d’importants attributs pour la production de ficelle, d’emballages et de textiles, entre autres.

Couper, défibrer, laver  :

Une fois la feuille de cactus coupée, il faut séparer l’écorce des feuilles de la fibre naturelle qui se trouve à l’intérieur. Cette manipulation se fait avec des machines.

La coupe doit être droite et proche de la tige, de bas en haut. La plante doit avoir un minimum de 15 à 20 feuilles pour poursuivre son processus biologique.

Ensuite, le jus est extrait de la fibre naturelle du fique. Il est lavé abondamment à l'eau pour éliminer la couleur verdâtre et acquiert une couleur jaune qui, une fois sèche, devient blanche. Le lavage est effectué en cuve afin d'éviter la contamination des eaux.

 

Peigner la fibre :

Cela consiste à détacher et à démêler la fibre. Il faut faire passer le fique séché à travers une brosse à ongles afin de les nettoyer et les peigner.

 

Teinter la fibre :

Si besoin, il est possible de teinter le fique. Cette étape consiste à appliquer de la couleur à la fibre avec un colorant spécial pour fique. La fibre est laissée à tremper, elle est lavée avec du savon et de l’eau, puis la teinture, l’adoucissant sont appliqués dans de l’eau chaude afin que la fibre absorbe la couleur. Le fique est ensuite lavé à l’eau et étendu pour qu’il puisse sécher.

 

Filer la fibre

C'est la dernière étape du processus de préparation des fibres. Le fique est attaché dans le sens de la longueur à un bois d'où sont prélevés des faisceaux de fibres qui sont étirés et calibrés dans le tour pour former le fil continu.

C'est un art dans le système artisanal car vous devez joindre les fibres du bout des doigts de manière continue et uniforme pour tracer un fil.

 

Tissage :

Ce procédé permet de verrouiller les fibres de la fibre filée-liée avec les fibres de coton. Il est réalisé dans des métiers horizontaux de différents cadres permettant d'élaborer des tissus de 0,90, 1,20 et 1,50 mètre de large. Les fils sont alternés horizontalement (chaîne) et verticalement (trame) pour obtenir une densité du tissu.Le mouvement horizontal de la navette doit être coordonné avec un mouvement des mains et des pieds.

 

Les artisanes peuvent également tricoter/crocheter directement divers articles avec des aiguilles ou uniquement avec leurs mains.

C'est lors de mon deuxième voyage, à la recherche d'artisans qui fabriquent des chaussures avec des matériaux naturels, que je suis tombée sur cette fibre. Dans la région de Santander, toutes les semelles des chaussures locales sont faites à partir du fique. En plus d'être une fibre naturelle, c'est une fibre qui a des propriétés médicinales. Le fique permet une meilleure circulation du sang et une meilleure décontraction musculaire. Dans une chaussure, il permet de marcher toute une journée sans être gêné (c'est comme un massage). 

Les semelles en fique coupées à l'atelier

Tout le monde l'utilise dans cette région pour ses bienfaits : semelles de chaussures, mais aussi bracelet, sac, feuille de papier, objets de décoration ou tapis. 

 

Exemple de tapis

Exemple de tapis

 

Pour voir notre collection c'est par ici :

https://anasu.fr/collections/les-chaussures